Document no1414

 
 
Treize hommes courbés jouant des gongs sur la chaussée d'un temple khmer. Devant eux, un 14e a la main sur la poignée de son épée
 
     fonds JP. Chazal     Série : Cambodge
 Réf. : 1414Auteur : photographe O.N.T. Cambodge
 Date : 1966 ?Lieu : Angkor Vat
 Ethnie : AutreÉditeur : O.N. Tourisme Cambodge
 Support : carte postaleFormat : 14,8 x 10,4
 Intérêt : 4/4Descripteurs : 18
 
Tous droits réservés - Jean-Pierre Chazal

Commentaires

2

Sous le régime du Sangkum Reastr Niyum, l'Université Royale des Beaux Arts (URBA) a entrepris la collecte de différents chants et danses du pays, ensuite transformés en performances folkloriques, mises en scène par des étudiants. On peut donc penser que les "montagnards" de ces images soient des Khmers déguisés, qui représentent les "Khmers Loeu" (Khmers d'en haut), comme le prince Sihanouk a dénommé les populations des hautes terres du Nord-Est. 

En effet K.Tin, ce que tu avances est renforcé par des éléments visuels des deux cartes postales de cette (petite) série. Je trouve que c'est encore plus visible sur l'autre carte postale http://www.uplandsinfo.net/fr/document-no1421 prise en plan rapproché. On y voit bien des aspects d'une scénographie peu naturelle : le tapis, le bucrane enveloppé d'un tissu rouge, la jarre accolée à celui-ci, à un endroit peu pratique pour s'accroupir autour et y boire, le costume trop uniforme pour ne pas avoir été arrangé au préalable. Rien que le fait qu'il y ait un meneur du groupe extérieur à celui-ci à la pose de matamore animé d'une gestuelle martiale me semble étranger à ce que je sais des groupes de gongs des hauts-plateaux.

Merci de nous avoir signalé ces objets prémonitoires (car provenant sans doute de la seconde moitié des années soixante) de nombreuses folklorisations en cours ou à venir en Asie du Sud-Est.